A new platform for fundamental & applied low background inter-Disciplinary Underground Science & Technology

reseau de capteurs

distribution des données du lsbb aux travers des observatoires

` "

RESIF

RESIF est un équipement national d’excellence pour l’observation et la compréhension de la Terre interne.

ORFEUS

coordonner et à promouvoir , le réseau à large bande ( BB ) de sismologie numérique dans la région euro-méditerranéenne . 

IRIS

un consortium de plus de 100 universités américaines dédiée à l'exploitation des installations de sciences pour l'acquisition, la gestion et la distribution des données sismologiques

Géoazur

approches combinées d’analyses Terre-Océan-Espace 

RAP

enregistrer les mouvements forts du sol en cas de séisme

EOST gravimetric observatory

Weekly Data Plots at Rustrel

LE RLBP

Le Réseau Large Bande Permanent (RLBP) est le réseau sismologique dédié à la mesure continue du mouvement sismique sur le territoire métropolitain dans une large bande de fréquences et avec une grande dynamique. Intégré aux réseaux internationaux, le RLBP est principalement dédié :

   * au suivi de la sismicité du territoire et à la caractérisation des sources sismiques, dont celle des grands séismes mondiaux,
 * à l'imagerie des structures superficielles et profondes via des méthodes tomographiques exploitant toute la complexité du champ d'onde.

Il constitue également l'ossature permanente nécessaire au déploiement de réseaux temporaires et à leur interconnexion.

Les stations du RLBP sont opérées par des Observatoires des Sciences de l'Univers (OSU) et par le Laboratoire de Détection Géophysique du Commissariat à l'énergie atomique (LDG-CEA). L'EOST assure le pilotage de ce service au niveau national.

Les données recueillies sont utilisées pour affiner notre connaissance de l'aléa sismique en métropole, pour l'étude des grands séismes ou pour imager les structures profondes de la Terre. Les données du RLBP sont disponibles gratuitement et en temps réel. 

le rap

La France est un pays où se produisent parfois des séismes destructeurs occasionnant des dégâts importants (cf. 50 M€ au moins pour le séisme d’Annecy de 1996). L’objectif du RAP a ainsi été dès le début (1995) de mettre en place un réseau de stations pour enregistrer les mouvements forts du sol en cas de séisme, de constituer une base de données accessible à tous, de favoriser les synergies entre les différents acteurs impliqués dans l’analyse de l’aléa et du risque sismique.

Compréhension des effets de source

Compréhension des effets de propagation

Compréhension des effets de sites et mouvement sismique

Mesure expérimentale de la réponse des bâtiments au mouvement sismique

Contribuer à l’alerte